Işık ERGÜDEN

En Turquie, Işık Ergüden est surtout connu son œuvre immense de traducteur de littérature et de sciences sociales, essentiellement depuis le français. Grâce à lui, le lecteur turc a pu accéder aux œuvres de Balzac, Stendhal, Duras, Jarry, mais aussi Althusser, Bachelard, Bataille, Blanchot, Deleuze, Foucault ou encore Pessoa et Saramago. Né en 1960, emprisonné de 1979 à 1991 pour avoir appartenu à une organisation marxiste-léniniste, il a publié après sa libération plus de 230 traductions mais également bâti, discrètement mais vaillamment, sa propre œuvre littéraire. Paru en 2018 en Turquie, Que les ténèbres soient ! est son quatrième livre. Nous l’accompagnons d’un texte publié en 2012, Au crayon.


Murat ÖZYAŞAR

Né en 1979 à Diyarbakır, diplômé en langue et littérature turques, Murat Özyaşar s’est imposé en deux recueils de nouvelles comme l’une des plumes les plus talentueuses de la Turquie contemporaine, séduisant autant la critique que le public. Son premier livre a obtenu le prestigieux prix Haldun Taner de la Nouvelle en 2008 et le non moins prestigieux prix Yunus Nadi de la Nouvelle en 2009. Le prix Balkanika a récemment été décerné à Rire noir au titre de l’année 2016. Ses nouvelles ont été traduites en français, anglais, italien, kurde et persan.


Murathan MUNGAN

Né en 1955 à Istanbul mais originaire de Mardin où il a grandi, Murathan Mungan est diplômé du département de théâtre de la faculté des langues et d'histoire-géographie de l'université d'Ankara. Depuis le tout début des années 1980, il s'illustre avec autant de brio et de constance dans les genres les plus divers : poésie, théâtre, fiction, essai. Il est considéré comme l'une des valeurs sûres de la littérature turque contemporaine.


Seyyidhan KÖMÜRCÜ

Seyyidhan Kömürcü est né en 1978 à Mardin. Diplômé des Beaux-Arts d’Ankara, il est professeur d’arts plastiques à Diyarbakır. Ses recueils de poésie lui ont valu plusieurs prix prestigieux, dont le prix Yaşar Nabi Nayır de la poésie, le prix Homeros et le prix Arkadaş Zekâi Özger. La Tache du monde est son deuxième livre.


Cihat DUMAN

Né en 1984 à Elazığ, Cihat Duman a grandi à Malatya puis fait des études de droit à l'Université d'Istanbul, où il vit et exerce son métier d'avocat. Au fil des ans, il a participé à la création de plusieurs revues ou fanzines de littérature ou de poésie. L'Espace d'un éléphant, paru en Turquie en 2014, est son troisième recueil de poèmes. Il a publié en 2018 son premier roman, Olay Beyoğlu'nda Geçiyor [La Scène se passe à Beyoğlu].


Mehmet Said AYDIN

Né à Diyarbakır en 1983, Mehmet Said Aydın a vécu à Kızıltepe, Istanbul, Diyarbakır, Ankara et Eskişehir. Poète, il écrit également des chroniques journalistiques et travaille dans l'édition. Paru en Turquie en 2011, Le Jardin manqué est son premier livre.